Les vacances : Histoire et chiffres

Les vacances : Histoire et chiffres

Bientôt les VACANCES....



Définition du mot vacances : période de congés des gens en activité, et période pendant laquelle l'activité scolaire est interrompue.


Il y a très longtemps, les périodes de vacances correspondaient aux fêtes religieuses catholiques et les grandes vacances étaient liées aux travaux des champs.

C'est le Pape GREGOIRE II qui créa, en 1231, les vacances pour travaux ruraux pour une période d'environ 80 jours.


Au 19éme siècle, les dates des vacances scolaires vont raccourcir le temps passé à l'école. En 1800, les vacances commençaient le 5 août pour se terminer le 20 septembre et coïncidaient donc avec les périodes des moissons et des vendanges. Toute la famille participait à ces travaux, y compris les enfants.

En 1860, cinq jours de congés ont été accordés par Napoléon III pendant la période Pâques.


Dans les années 1920, l'idée de vacances payées par le patronat ainsi que la semaine de 40 heures ''trottait'' déjà dans certaines têtes et notamment dans celle d'un certain Léon BLUM. Cette idée avait pour nom '' Les Congés Payés''. Léon BLUM était un homme politique socialiste français qui devint premier ministre et président de la République après la guerre en 1946 et 1947.


C'est en 1936, lors des grandes manifestations (grèves, occupations des usines etc) et après la victoire du Front Populaire que fût instauré les congés payés, pendant 2 semaines.

Au 20éme siècle, ces 2 semaines de congés payés passèrent à 3 semaines en 1956, à 4 semaines en 1969 pour être à 5 semaines en 1982.


A la fin des années 1940, les vacances sont devenues réellement un moyen de voyager, de bouger, de visiter etc . Malheureusement, et encore aujourd'hui, les Français ne sont pas égaux face aux vacances.


En 2015, 82 % des cadres supérieurs partent en congés chaque année  et même plusieurs fois. Par contre seulement 47 % des ouvriers.

Sans parler de la durée , des lieux et des conditions. En effet le budget vacances d'une famille peut représenter plusieurs milliers d'euros.....donc impossible pour les bas salaires, et 50 % déclarent ne pas partir du tout . Il faut dire que la crise qui dure depuis plusieurs années, ainsi que les différentes augmentations d'impôts et le taux de chômage important n'aident en rien face à cette situation.



Rédigé le  1 juin 2016 19:54 dans Chiffres de l'EconomieMarketingEconomie  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site