Créatrice de Bijoux, travail à domicile, vente en réunion, e-commerce, ecommerce

www.emc-mag.com : Ophélie, merci de nous consacrer un peu de ton temps. Peux-tu nous dire depuis quand exerces- tu cette activité ?
J'ai mis mes mains dans la pâte pour la première fois il y a un peu plus d'un an. Depuis longtemps, une vague idée me trottait dans la tête. Une nuit, elle a pris forme.

Le lendemain matin je suis allée acheter mes premiers blocs de pâte. Je me suis d'abord amusée, j'ai testé, fait des mélanges, créé des formes, et les premiers bijoux sont nés.

Six mois et de nombreux investissements plus tard, je créais mon entreprise
www.emc-mag.com : Que faisais-tu avant cela ?
J'avais choisi ma voie presque par défaut. Après un bac scientifique et une licence de droit, je suis devenue journaliste.
Mais mon rêve de petite fille était d'entrer aux Beaux-Arts.

J'ai toujours eu envie de créer avec mes mains et avec mon imagination, mais je doutais peut-être un peu trop de moi pour oser tenter l'aventure
www.emc-mag.com : As-tu une formation spécialisée, si oui laquelle ?
Je n'ai pas de formation dans la création de bijoux. J'apprends en créant...

Je fais des erreurs et je m'en sers, beaucoup de choses partent à la poubelle. C'est d'ailleurs là qu'ont fini tous mes premiers bijoux
www.emc-mag.com : Où trouves-tu les idées de création ?
Parfois dans mon lit, quand je ne dors pas.

Parfois en dessinant, le bijou prend forme sous mon crayon sans vraiment que je sache avant où je vais.

D'autres fois ce sont les apprêts qui m'inspirent... Le bijou prend forme autour d'une pièce bien particulière. Mais l'inspiration ne vient pas tous les jours.

Je me remets souvent en question parce que je doute beaucoup de ma créativité
www.emc-mag.com : Où trouves-tu les matériels dont tu as besoin pour fabriquer ?
Pour ce qui est de la pâte polymère, je me fournis au magasin de loisirs créatifs du coin, ou sur Internet.

Quant aux apprêts, je les achète à Paris, chez un grossiste réservé aux professionnels, ou sur un site spécialisé, selon l'urgence...
www.emc-mag.com : Est-ce difficile à trouver et quels sont tes rapports avec les fournisseurs ?
Il n'existe que peu de grossistes en apprêts.
La première fois que je suis allée à Paris pour me "ravitailler", j'ai eu beaucoup de mal à trouver le fournisseur qui me convenait... J'ai tourné quelques heures !

Maintenant que j'ai trouvé la bonne adresse, je n'en change plus.
J'ai testé d'autres fournisseurs et d'autres sites, j'ai été déçue par la qualité plusieurs fois. Mes relations avec mon fournisseur sont très bonnes, s'il me manque quelques pièces et que je n'ai pas le temps de me déplacer à Paris, il me les envoie.

Le service est personnalisé et c'est appréciable
www.emc-mag.com : Comment s'est passé le démarrage de ton activité ? Selon tes prévisions, tes souhaits ou pas ?
J'estime en être encore au démarrage de mon activité.

Pour l'instant, je réinvestis tout ce que je gagne pour pouvoir élargir ma gamme de produits.
Je me donne encore six mois pour terminer mes investissements.

Pour faire du bon travail, il faut beaucoup de matériel. J'investis également dans la communication, par différents moyens
www.emc-mag.com : Comment as-tu procédé commercialement au démarrage ?
Mon premier outil de communication a été et est toujours Facebook.

J'organise de temps en temps des jeux pour augmenter le nombre de mes amis.

Au bout de quelques semaines, un ami m'a créé mon site, qui est plus une vitrine qu'un site de vente.

J'ai fait aussi des marchés et salons, me suis fait faire un logo, des cartes de visite, une banderole et une déco pour ma voiture
www.emc-mag.com : Dans ton activité, est-ce que tu peux donner une répartition des tâches ?
Au cours d'une journée type, je travaille la pâte pendant quatre heures, m'occupe du vernissage et du perçage pendant une heure et demie, et des montages pendant trois à quatre heures.

Tout ce temps là est entrecoupé de phases "marketing" : je reste toujours en contact avec mes clientes sur Facebook, et publie régulièrement mes créations
www.emc-mag.com : Est-ce que tu considères que ta répartition est bonne ou as-tu un déficit dans ton organisation ?
Je m'en sors comme ça, même si j'aimerais que les journées soient plus longues...

Il arrive que pendant plusieurs semaines, je ne puisse pas me consacrer à la création, parce que ma priorité est d'honorer les commandes
www.emc-mag.com : Quelles sont les démarches commerciales que tu fais de manière régulière et celles que tu fais de manière ponctuelle ?
Comme je le disais, l'essentiel de mes démarches commerciales se passe sur Facebook.

Mais je participe aussi à des salons, j'organise des réunions bijoux chez mes clientes et récompense les hôtesses par des bons d'achats, et j'organise également des ateliers de création de bijoux, toujours à domicile
Comme je le disais, l'essentiel de mes démarches commerciales se passe sur Facebook.

Mais je participe aussi à des salons, j'organise des réunions bijoux chez mes clientes et récompense les hôtesses par des bons d'achats, et j'organise également des ateliers de création de bijoux, toujours à domicile
www.emc-mag.com : As-tu des projets en terme de démarches de prospection ? Ou une idée spéciale ou un truc standard que tu n'as pas encore fait ?
Je compte démarcher, une fois que le temps me le permettra, des boutiques spécialisées dans les bijoux artisanaux. Et peut-être les coiffeurs et esthéticiennes
Je compte démarcher, une fois que le temps me le permettra, des boutiques spécialisées dans les bijoux artisanaux. Et peut-être les coiffeurs et esthéticiennes
www.emc-mag.com : Arrives-tu à entrer dans une démarche de réachat de la part de tes clients et rentres-tu dans une démarche de fidélisation ?
Oui, j'ai des clientes régulières et très fidèles.

Il y a bien sûr mes amies et ma famille, mais aussi des clientes que j'ai rencontrées via Facebook notamment, et qui sont bien plus que ça. En plus des liens privilégiés que nous avons tissés, elles sont "ma plus belle vitrine !"
Réagir à cette article sur le blog
Voir son site : www.bijouxdelileo.com Merci Ophélie de ta participation et bon courage !
Revenir à l'accueil Voir les autres interview Commercial / force de vente

Commerçant, contrexéville, galerie thermale, libraire, le métier de commerçant, le petit commerce, interview sur le commerce, emagazine, e-magazine, www.emc-mag.com, emc-mag, webmagazine, magazine en ligne, interview commerciale, parole de commerçant, parole d'étudiant, economie, marketing, commerce, entreprise, pme
Déjà client ? Entrez votre e-mail et mot de passe :Première visite ?Enregistrez-vous
Recevez notre lettre d'informations.

Stratégie Marketing, Web marketing, Journal Marketing Maroc, Paroles d'étudiant, Interview commerciale, métier de commercial terrain, Marketing, magazine marketing, plan marketing, Sénégal, Maroc, Tunisie, Maroc, Magazine d'économie, Economie au Maroc, Force de vente en France, commerciaux, découverte métier, marketing de base, salons et foires, web-magazine, e-magazine, merchandising GRC, info consommateur, relation client, hypermarché, grande distribution, structuration commerciale, Tour de France, le magazine economique, le marketing, le marketing etudiant, des livres marocaine parle de l'Économie, Intégré du commerce, CRM, Téléchargement gratuit de mémoires, téléchargement de projets, Economie Marketing, Hotesse de l'air, PNC, Délégué medical au Maroc ========== ============ ============ ============