Quand les jeunes découvrent l’emploi dans les ordures

Sénégal: l’auto-emploi comme réponse au chômage

Quand les jeunes découvrent l’emploi dans les ordures

Quand les gouvernants ne maîtrisent plus leur économie, ils leurs devient difficile de définir des politiques d’emploi qui garantissent l’avenir des jeunes. Le plus souvent, les problèmes d’emploi affectent ceux qui n’ont aucun profil professionnel. Leurs capacités d’improviser leurs propres emplois vient de leurs capacités à déployer les voies et moyens producteurs de ressources. Dans cet entretien, Mbaye Ngom originaire de Fatick, nous livre comment il gagne sa vie dans le tri des ordures.

Emc-mag: Bonsoir Monsieur, s’il vous plait, je constate que chaque soir vous vous penchez sur les dépotoirs d’ordures, pourriez-vous nous dire pourquoi?

Mbaye Ngom: Bonsoir, je travaille Monsieur. Dans ce pays il ne faut pas attendre un emploi venant des autorités.

Emc-mag: Les dépotoirs d’ordures sont gérés par les sociétés de ramassage qui les déposent dans des sites appropriés. A quoi votre travail consiste t'il?

Sénégal : les jeunes vivent sur des tas d'ordures

Mbaye Ngom: Au fait, ce n’est pas un métier noble puisqu’il s’agit de rendre autrement utile ce qui était inutile dans les maisons.

Mbaye Ngom: Vous me voyez reprendre les bouteilles d’eau filtrée, trier les sachets et constater les objets recyclables.

Emc-mag: Si je comprends bien, vous les ramassez pour les revendre?

Mbaye Ngom: Exactement. Quand je ramasse les objets, je les traite pour qu’ils soient consommables.

Emc-mag: A part les bouteilles, quels objets récupérez-vous?

Mbaye-Ngom: Je récupère le plus souvent des chaussures, des pantalons, des fragments de bois et tant d’autres objets utilisables dans la vie quotidienne.

Emc-mag: Comment rendez-vous consommable ces objets?

Mbaye-Niang: Pour les bouteilles, je les lave et les nettoie avec soin pour qu’elles soient destinées aux vendeurs de produits alimentaires fluides. Pour les bois, je les amasse pour les vendre aux menuisiers qui fabriquent des planches murales, des tabourets et autres. Pour les habits en état pas trop dégradés, je paye le tailleur pour les raccommoder et ensuite les laver à la gomme, et les revendre à prix acceptables. Quand je découvre des objets ferreux, je les vends aux menuisiers métalliques qui en font des fourneaux ou manches de chaises.

Sénégal, les jeunes vivent des ordures...

Emc-mag: Et vous vous en sortez bien?

Mbaye Ngom: J’y gagne bien ma vie, et quotidiennement je garde des ressources nécessaires pour la survie de ma famille.

Emc-mag: Dites-nous approximativement combien les ordures vous payent pour le mois?.

Mbaye Ngom: (Rire) Dés fois je gagne plus de 80000 FCFA par mois.

Emc-mag: Et comment avez-vous découvert ce métier?

Mbaye Ngom: Quand les temps étaient durs pour moi, j’ai découvert en réfléchissant que dans les ordures je pouvais y trouver un commerce. Cela juste après avoir vu dans ma zone d’action (quartier de Nantis) quelqu’un jeter des T-shirt, des casquettes, des bouteilles de 10 litres d’eau potable déjà consommée.

Fin de l’entretien.

Thierno Seydou Diop

thierdiop@yahoo.fr


Réagir à cette article sur le blog
Page d'Accueil Voir tous les articles sur "Economie"
Déjà client ? Entrez votre e-mail et mot de passe :Première visite ?Enregistrez-vous
Recevez notre lettre d'informations.

Stratégie Marketing, Web marketing, Journal Marketing Maroc, Paroles d'étudiant, Interview commerciale, métier de commercial terrain, Marketing, magazine marketing, plan marketing, Sénégal, Maroc, Tunisie, Maroc, Magazine d'économie, Economie au Maroc, Force de vente en France, commerciaux, découverte métier, marketing de base, salons et foires, web-magazine, e-magazine, merchandising GRC, info consommateur, relation client, hypermarché, grande distribution, structuration commerciale, Tour de France, le magazine economique, le marketing, le marketing etudiant, des livres marocaine parle de l'Économie, Intégré du commerce, CRM, Téléchargement gratuit de mémoires, téléchargement de projets, Economie Marketing, Hotesse de l'air, PNC, Délégué medical au Maroc ========== ============ ============ ============