Social en entreprise : Entreprise d'insertion et handicap

Patrice SANTINI passe un peu de son temps avec nous pour nous parler de son approche du milieu professionnel et du fonctionnement de son entreprise.

 

Ce quadra, d’origine du sud de la France et  installé depuis une dizaine d’année en Lorraine, gère depuis presque trois ans une entreprise avec une approche très sociale pour intégrer les personnes en difficulté ou en situation de handicap.

 

www.emc-mag.com : Bonjour Patrice, quel est votre parcours avant d’en être là, à la tête de votre entreprise « ConstEnse » ?

 

J’ai un parcours particulier et un peu atypique. J’ai tout d’abord fait une formation sanitaire et sociale. Après quelques expériences, j’ai fait une formation d’éducateur pour adolescents et jeunes adultes « Infirmes Moteurs  Cérébraux », et j’ai ensuite travaillé dans ce domaine en IME et IMPro.

Une fois mon service militaire fait (qui était obligatoire à l’époque en France), j’ai fait une capacité en droit et j’ai travaillé plusieurs années ensuite comme Clerc d’Huissier et Agent de recouvrement de créances par téléphone en BtoB.

 

En arrivant en région Lorraine et au fil des rencontres que l’on peut faire dans une vie, j’ai rencontré une personne qui gérait une association dont le but était de permettre aux personnes en handicap ou en besoin d’insertion de se réadapter au milieu du travail. Cette association avait une activité de call-center et j'ai intégré cette structure pendant trois ans. Malheureusement, cette association a été mise en liquidation judiciaire en janvier 2011 et c'est à ce moment que j'ai pensé à créer ma propre structure.

 ConstEnse entreprise d'insertion

Jusqu’au mois d’octobre de la même année j’ai alors avancé sur ce projet afin de démarrer mon activité dans les meilleures conditions et maintenir mon réseau d’acteurs Economiques, Sociaux et Politiques.

 

www.emc-mag.com : Pourquoi avoir fait le choix de rester sur ce type de « créneau » et ne pas avoir choisi une autre voix ?

 

Le constat est assez simple, d’une part j'avais déjà plusieurs expériences dans ce domaine et d'autre part je possédais un réseau de contacts établi au cours des trois dernières années qui ne pouvait être que positif, et une base fiable pour pouvoir poursuivre mon idée.

 

www.emc-mag.com : Vous nous parlez de votre activité, de votre implication...  Et le handicap et l’insertion reviennent souvent dans votre approche de l’entreprise. Parlez-nous un peu de ces personnes qui travaillent avec vous ?

 

Il y a deux choses à distinguer dans cette partie. Les deux catégories de personnes sont différentes, mais leurs attentes et besoins sont majoritairement très proches….

Il y a les personnes handicapées physiques et/ou psychiques ou souffrants de maladies invalidantes, et les personnes en besoin d’insertion professionnelle… Dans les deux cas, ces gens ont besoin de travailler, d’exister et d’avoir une place dans la vie sociale. Ils ont besoin d’une reconnaissance et aussi de vivre grâce à leur travail.

 

Pour les personnes en situation de Handicap, il est encore aujourd’hui très difficile de trouver un emploi, et pour plusieurs raisons. D’abord il y a le niveau de handicap et l’intégration de son efficience réduite qui peut être un frein, et ensuite, il existe parfois une barrière « mentale » au niveau des entreprises.

 

Pour les personnes en insertion, les difficultés sont aussi très variées et souvent liées à un manque de confiance, de formation, d’accompagnement avec des origines familiales, financières associées parfois à certaines fragilités psychique. Le 1er frein est souvent lié à des « blancs » dans le CV du demandeur d’emploi et/ou des expériences ratées.

 ConstEnse, entreprise d'insertion et du handicape

www.emc-mag.com: Qu’appelez-vous une personne en insertion?

 

Il peut s’agir d’une personne, qui après « un accident de la vie » : divorce, maladie, etc… se trouve au plus bas dans une détresse sociale  et qui ne peut vivre qu’avec les minimas sociaux, voir parfois sans aucune ressource, et qui cherche une occasion, une main tendue, afin de se « remettre en selle » par une activité professionnelle. Il peut aussi s’agir d’anciens détenus qui ont des difficultés énormes pour trouver un travail et repartir dans la  vie « du bon pied ». 

Il s’agit même parfois de jeunes, qui après leurs études ont du mal à décrocher le 1er job et construire leurs premières expériences…

 

www.emc-mag.com : Vous me parlez des difficultés pour les personnes reconnues « Travailleurs Handicapées » de trouver du travail… Pourtant il existe bien une loi en France contraignant les entreprises à embaucher ces personnes ? 

 

En effet, une loi oblige toutes les entreprises de plus de 20 salariés à avoir un minimum de 6 % de personnel reconnu travailleur handicapé, sans quoi elles sont soumises à de très fortes pénalités appelées « contributions AGEFIPH (Privé) ou FIPHFP (Public) » .

Elles ont donc plusieurs possibilités :

®    Soit respecter la loi au plus juste, et avoir le nombre de salariés handicapés requis,

®    Soit elles peuvent faire appel à des sociétés pour la sous-traitance de certaines prestations ou actions au sein de leurs structures, par des entreprises spécialisées ayant l’agrément « Entreprise Adaptée » de la part de l’Etat (DIRECCTE). La sous-traitance peut aussi être menée par des ESAT ou des actions de formation et sensibilisation au Handicap en Entreprise.

 

www.emc-mag.com : Et comment êtes-vous positionné  par rapport à tout cela ?

 

Nous avons le double agrément de l’Etat : l’agrément « Entreprise d’Insertion » et l’agrément « Entreprise Adaptée ». ConstEnse est la seule Entreprise Solidaire en Lorraine à disposer de ce double agrément. De ce fait, une Entreprise qui ne respecte pas son taux d’emploi de Travailleurs Handicapés dans ses effectifs peut faire appel à nos prestations et favoriser, de façon indirecte, la Formation et l’Emploi de personnes en situation de Handicap. De ce fait, cette sous-traitance aura un impact direct sur le calcul de sa contribution AGEFIPH. L’Entreprise cliente de nos services pourra déduire jusqu’à 50 % du montant de la prestation facturée de cette contribution par le calcul d’unités bénéficiaires. Ce qui représente de ce fait un réel  intérêt économique pour elle et un engagement social fort pour développer la formation et l’Emploi de personnes en situation de Handicap.

 

www.emc-mag.com : Quelles activités et quels types de prestations proposez-vous ?

 

Nous avons plusieurs types d’activités, et nous tenons absolument à nous écarter de l’image standard des entreprises qui proposent généralement des interventions restreintes.

 

Nous avons un pôle ''Bureautique et de Gestion Administrative'' qui propose du secrétariat, la saisie de données, le tri et le classement de courrier…

Un pôle ''Infographie et développement Web''

Un pôle'' Centre d’appels et de Relation Client'' proposant la réception d’appels, la téléprospection, les enquêtes de satisfaction, la qualification de fichiers…

Un pôle'' Formation et Conseil'' qui mène des actions de formation autour de la Bureautique et de la Relation Client. ConstEnse forme et délivre le titre CRCD « Conseiller Relation Client à Distance ». Nous avons, à ce propos, formés cette année 12 Détenus au sein du Centre Pénitentiaire de Nancy-Maxéville au métier de Téléconseiller.

 

Ces prestations sont réalisées soit en interne dans nos locaux, soit en délégation chez nos clients. C'est-à-dire que nous avons du personnel salarié qui intervient pour une période déterminée directement dans les locaux des entreprises clientes et qui permet de plonger davantage nos salariés dans le milieu ordinaire de travail.

 

www.emc-mag.com : Combien de personnes travaillent dans votre Société ?

 

Nous sommes entre 13 et 23 personnes suivant les périodes et les saisons, mais une partie n’est pas dans les locaux comme je vous l’ai dit, et nous avons 2 personnes qui sont en délégation permanente dans une banque. D’autres devraient suivre, car des négociations sont en cours actuellement…

 

 www.emc-mag.com: Comment fonctionnez-vous au niveau de la gestion de votre Société ? http://www.emc-mag.com/

 

J’ai absolument voulu séparer certaines l’Economique et le Social. J’ai donc à ma charge la gestion de l’Entreprise mais aussi les actions commerciales et de communication.

En revanche, la partie sociale est distincte, et j’ai mis en place la CIRH (Cellule d’Insertion et de Gestion des RH).

Tous les mois les salariés bénéficient d’un accompagnement socio-professionnel et peuvent évoquer de manière discrète et confidentielle les soucis de budget, de logement, administratifs, les projets de reconversion et de formation avec une personne experte dans le domaine via Handi 54. Il s’agit de Patricia, celle-là même qui m’avait accueilli dans son association il y a maintenant un peu plus de 6 ans…

 

www.emc-mag.com

http://www.emc-mag.com/ : Quels sont vos types de clients ?

 

Nous avons plusieurs grands comptes...EDF, ERDF et GRDF, la Société Générale, Altadis, Pôle Emploi, CARSAT, Five Nordon, des Mutuelles... mais aussi des petites et moyennes structures.

 

www.emc-mag.com : Comment trouvez-vous vos clients ?

 

Comme toute entreprise et comme toute structure…. En démarchant commercialement, au quotidien.

Comme vous l’avez compris, j’exerce dans ce domaine depuis de nombreuses années. Je profite donc du portefeuille de contacts que j’ai aussi bien dans les entreprises que dans les administrations de rattachement.

Cependant, cela ne suffit pas à générer un récurrent suffisamment élevé.

Je prospecte donc régulièrement, et j’ai aussi un commercial qui est sur le terrain. Il est à noter que ConstEnse est également très présente sur les réseaux sociaux.

 

 www.emc-mag.com : Est-ce plus facile de conclure commercialement les affaires avec les avantages de déduction fiscale ou d’obligations légales ?

 

Nous ne jouons pas là-dessus. Nous avons du personnel qui a des compétences, qui est formé, et qui a envie de travailler et de bien faire. Nous sommes avant tout une entreprise à capital humain, et je ne souhaite pas « jouer » et mettre en avant ces points. Nous vendons des compétences et non du Handicap, il m’est impossible d’approcher mes prospects en « faisant pleurer dans les chaumières » ce qui serait un manque de respect certain pour mes salariés.

Bien sûr qu’il y a un rôle de conseil sur l’accueil de personnes en situation de Handicap, et aussi d’information des entreprises et prospects, mais la misère humaine ou les difficultés sociales ne sont pas pour moi un « fond de commerce.

 

 

www.emc-mag.com : Comment avez-vous pu, en démarrant votre activité, assumer tous vos frais ?

 

www.emc-mag.com : Nous avons financé totalement cela sur nos fonds propres en autofinancement, car les banques ne prêtent pas à une entreprise nouvelle, et cela nous coûte cher encore aujourd’hui, dans le sens ou il n’a pas été possible de nous constituer une trésorerie de réserve… !

 

www.emc-mag.com : Quels sont vos projets pour 2014 ?

 

La priorité est bien sur de consolider l’activité et de faire en sorte que la partie commerciale assume un développement et un apport d’affaires suffisant.

Ensuite, je travaille au développement d’une activité complémentaire qui est le recouvrement de créances, en ayant pour objectif d’être la première entreprise adaptée et validée officiellement et juridiquement, pour cette fonction.

C'est-à-dire devenir un cabinet de recouvrement amiable et juridiciaire en travaillant en partenariat avec des huissiers et des avocats. Des démarches sont déjà en cours et j’ai déjà rencontré le Bâtonnier de Nancy pour évoquer cela. 

 

Nous travaillons aussi sur des projets d’insertion professionnelle dans le domaine pénitentiaire pour mener des actions de formation en milieu carcéral, et aussi un projet d’externalisation d’une partie de notre Centre d’appel, en interne, dans ce même milieu.

 

www.emc-mag.com : Que d’énergie !! Mais aussi que de contraintes et démarches encore à affronter !!!

 

Oui, je suis d’accord !! Etre chef d’entreprise en France est un vrai sacerdoce, il faut aussi un goût du risque mais ne jamais s’arrêter.

 

Merci Patrice pour ces deux heures passées ensemble...Bravo et  vous souhaitons plein de réussite pour vos futurs projets.  

Réagir à cette article sur le blog
La page Facebook 

Le site de l'entreprise 

Page d'Accueil Voir tous les articles sur "Economie"